Infraction annulée: La police interpelle un journaliste de Rebel News lors de la couverture de Trudeau

Cet incident met en lumière des préoccupations concernant une force policière potentiellement politisée, privilégiant les intérêts politiques aux dépens des citoyens.

Remove Ads

Lors des déplacements du Premier ministre Justin Trudeau, le PM est toujours accompagné d'un convoi de sécurité de la GRC et de la police locale, tous aux frais des contribuables bien sûr. Cependant, la sécurité de Trudeau a pris des précautions supplémentaires pour un autre type de menace : les questions de journalistes indépendants, comme nous ici à Rebel News.

Un incident illustrant cela s'est produit lors de sa visite à l'Université du Québec à Trois-Rivières le 18 janvier 2023. À l'arrivée de l'équipe de Rebel News Québec, il semblait que la police s'était concentrée sur nous et notre véhicule. En entrant dans le parking, une voiture de police nous a suivis jusqu'à ce que nous atteignions le parking de l'UQTR.

En examinant les images, nous pouvons constater que nous n'avons jamais quitté notre véhicule, mais la police semblait avoir pris des mesures pour nous empêcher d'entrer sur les lieux, prétendument suivant les directives de Justin Trudeau. Ils ont examiné les accréditations de presse et l'affiliation médiatique de notre équipe journalistique, se livrant à ce qui semblait être un profilage journalistique, entravant ainsi la liberté de la presse.

Cet incident met en lumière des préoccupations concernant une force policière potentiellement politisée, privilégiant les intérêts politiques aux dépens des citoyens. Malgré le fait que nous ayons suivi les instructions pour déplacer notre véhicule, nous avons reçu une contravention par courrier 11 mois plus tard, prétendument pour stationnement dans une zone interdite - le même endroit où nous avions été confrontés à l'intimidation policière. Cette contravention semblait être une tentative d'intimidation douteuse et une punition pour l'accomplissement de notre travail en tant que journalistes indépendants.

L'amende a été contestée, en plaidant non coupable pour exposer le prétendu abus de pouvoir policier. Deux semaines plus tard, la cour municipale nous a informés que, après avoir examiné la contravention, le procureur de la ville a décidé de l’annuler.

Cette affaire souligne l'importance de traiter les abus potentiels de pouvoir et souligne la nécessité pour des médias tels que Rebel News de protéger le droit des citoyens à des informations précises sur les événements actuels.

Si vous le pouvez, faites un don généreux pour soutenir notre travail sur RebelFieldReports.com.

Remove Ads
Remove Ads

Don't Get Censored

Big Tech is censoring us. Sign up so we can always stay in touch.

Remove Ads