La controversée firme de conseil McKinsey a eu accès aux courriels du gouvernement du Canada

L'influence dissimulée de McKinsey suscite des préoccupations en matière de sécurité nationale, l'entité externe ayant un accès direct à des informations dans plusieurs secteurs gouvernementaux.

Remove Ads

Les nations occidentales, dont le Canada, ont été témoins d'une réponse coordonnée à la pandémie, marquée par des mesures de santé sans précédent et des confinements stricts, souvent influencés par les conseils de McKinsey.

Des demandes d'accès à l'information récentes, menées par l'intermédiaire de RebelInvestigates.com, ont révélé une implication plus profonde de McKinsey, opérant au sein du ministère de l'Immigration avec des adresses e-mail officielles du gouvernement. 

Jouant un rôle crucial dans la gestion de la pandémie, McKinsey a reçu 6,6 millions de dollars du gouvernement du Québec pour des consultations stratégiques. En 2019, Ottawa a octroyé à McKinsey un contrat de 81 ans, suscitant des interrogations quant aux choix en matière de passation de marchés.

Sous le gouvernement Harper, les contrats fédéraux de McKinsey se sont élevés à 2,2 millions de dollars sur neuf ans. En contraste, après sept ans du gouvernement Trudeau, ce montant a explosé pour atteindre 66 millions de dollars l'année dernière.

En tant qu'entreprise américaine avec des consultants mondiaux, McKinsey conseille des entités aux intérêts potentiellement conflictuels tout en dissimulant ses liens commerciaux. L'analyse de Radio-Canada a mis en lumière des contrats de consultation en gestion totalisant 24,5 millions de dollars avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) depuis 2015.

Les préoccupations quant à l'influence croissante de McKinsey sur la politique d'immigration canadienne, évoquées par des sources anonymes au sein de l'IRCC, soulignent des problèmes de transparence.

Les demandes d'accès à l'information ont révélé des courriels générés pour les employés de McKinsey au sein du ministère de l'Immigration, posant des défis pour examiner l'impact de McKinsey sur la gouvernance canadienne.

L'influence dissimulée de cette entité externe soulève des préoccupations en matière de sécurité nationale, du fait de son accès direct à des informations à travers différents secteurs gouvernementaux.

Les courriels générés par notre gouvernement viennent entraver l'accessibilité à l'information, limitant ainsi la compréhension des Canadiens quant à l'influence de McKinsey au sein de la gouvernance canadienne.

Remove Ads
Remove Ads

Don't Get Censored

Big Tech is censoring us. Sign up so we can always stay in touch.

Remove Ads