Stoppez le pouvoir arbitraire !

Le vidéographe de Rebel News, Guillaume Roy, se bat contre une accusation émise lors du confinement draconien lié à la COVID-19 au Québec. Son crime ? Avoir dit à un agent en civil qu'il était un "Grand Fendant".

Guillaume Roy est vidéographe et producteur pour Rebel News depuis 2021. Avant de rejoindre l'équipe de Rebel, il était journaliste citoyen, rapportant sur les confinements stricts de la province du Québec, alors que les médias traditionnels échouaient à le faire.

Alors qu'il faisait son travail en tant que journaliste indépendant, Guillaume a reçu plusieurs contraventions pour diverses infractions aux mesures sanitaires.

La contravention la plus arbitraire qu'il ait reçue est survenue lors d'une manifestation à Québec. Là-bas, il a reçu une contravention pour avoir "insulté un agent de la paix" après avoir dit "grand fendant" à un policier en civil.

Alors que Roy se prépare à contester l'amende en justice avec Rebel News et Le Fonds pour la Démocratie, son cas sert de cri de ralliement pour ceux qui croient au droit fondamental de dissidence. "Cela peut sembler banal," a-t-il remarqué, "mais c'est précisément le problème."

Avec le soutien de personnes partageant les mêmes idées, Roy espère établir un précédent qui garantira la liberté d'expression pour les générations futures. 

Don't Get Censored

Big Tech is censoring us. Sign up so we can always stay in touch.

Remove Ads