Le week-end dernier, je suis allée couvrir une manifestation contre les mesures sanitaires excessives dû au COVID instauré par le premier ministre du Québec François Legault. Plus de 10 000 personnes étaient présentes. Au début, tout se passait bien ; la foule était joyeuse et paisible. Les joueurs de drums étaient entendus de partout.

Alors que tout était sur le point de se terminer paisiblement dans un magnifique parc, quelque chose a alerté la foule.

Un petit garçon autiste de 10 ans s’est éloigné de sa mère en courant. Cette dernière a alerté la police afin de l’aider à ramener son enfant. Celui-ci fut rapidement rattrapé, fut jeté à terre et maintenu au sol par 3 policiers. Mais cela a été immédiatement interprété par la foule comme un acte de violence délibéré et injustifié contre le garçon.

De nombreuses personnes se sont précipitées vers les policiers, qui ont répondu en pulvérisant du poivre de Cayenne sur tout le monde à proximité ! J'ai moi-même été aspergée de poivre de Cayenne en essayant de poser une question à un policier sur l’évènement.

La situation a alors dégénéré, les gens couraient et criaient contre les agents de la paix, la foule continuait à grossir et ces derniers ont dû quitter les lieux afin d’éviter une émeute. Les gens se sont, par la suite, dispersés pacifiquement alors que d’autres ont dû se rincer les yeux avec de l'eau pour éliminer le poivre de Cayenne.

Ce n'était pas la seule fois que la police de Montréal m'agressait, moi et mes collègues de Rebel Média. Il y a quelques semaines à peine, ils m'ont malmené pendant que j'essayais, tout simplement, de comprendre pourquoi les gens se faisaient arrêter lors du couvre-feu.

Lorsque mes collègues de Toronto sont venus enquêter sur les manifestations contre le confinement excessif, ils ont délibérément été ciblés par la police et ils ont fait face à de nombreux cas d'inconduite policière pour simplement avoir fait leur travail de journalistes.

C'est pourquoi nous prévoyons de poursuivre la police de Montréal pour les tenir responsables. Votre don nous aidera à mettre fin aux abus de pouvoir de la police de Montréal. Dans les semaines à venir, vous y verrez notre dossier juridique complet avec les détails de chaque incident.