Une vétérante s’est fait offrir l’aide médicale à mourir au lieu de l’aide médicale qu’elle réclamait

Christine Gauthier continue d’attendre l'installation de son élévateur à chaise roulante depuis plus de 5 ans. Récemment, cette dernière s’est fait offrir l’aide médicale à mourir à la place des services demandés.

Remove Ads

L’histoire de Christine Gauthier est tout à fait troublante.

Paralympienne et victime d’une blessure dans l’exercice de ses fonctions au sein des forces armées canadiennes, madame Gauthier a été trop longtemps négligée par les anciens combattants et laissée à elle-même, avec des procédures qui n’en finissent plus.

Christine Gauthier continue d’attendre l'installation de son élévateur à chaise roulante depuis plus de 5 ans. Récemment, cette dernière s’est fait offrir l’aide médicale à mourir à la place des services demandés. L’aide médicale à mourir est devenue légale en 2016.

En 2019, la Cour supérieure du Québec a déclaré inconstitutionnel le critère de « mort naturelle raisonnablement prévisible » énoncé dans le Code criminel ainsi que le critère de « fin de vie » énoncé dans la Loi sur les soins de fin de vie du Québec, pour devenir admissible à l’aide médicale à mourir.

La situation a rapidement changé, maintenant les malades chroniques peuvent avoir accès à l’aide médicale à mourir s’ils trouvent leur souffrance intolérable. Cependant, pour la plupart, c’est le gouvernement qui rend cette souffrance insupportable.

En mars 2023, ce ne seront plus seulement les malades chroniques qui pourront recevoir l’aide médicale à mourir, les personnes atteintes de maladie mentale auront également accès au soi-disant service, et le délai d’attente de 10 jours pour recevoir un homicide médical sera supprimé.

Récemment, nous avons appris que Jennifer Hatch, 37 ans, qui était actrice dans la publicité ALL IS BEAUTY, qui est en fait une publicité sensationnelle sur l’euthanasie pour le détaillant de vêtements canadien SIMONS, ne voulait pas mourir. Elle aurait essayé, en vain, et ce pendant plusieurs années, d’obtenir des soins de santé adéquats jusqu’à ce qu’elle abandonne pour obtenir l’aide au suicide.
Ici, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, beaucoup de gens ont dû envisager ou n’ont eu d’autre choix que d’être euthanasiés en raison des retards dans les soins de santé. Christine Gauthier a consacré sa vie à servir son pays et voici comment elle est traitée aujourd’hui.

N’oubliez pas que d’autres anciens combattants font face à des situations semblables. Christine Gauthier a été gravement blessée dans l’exercice de ses fonctions, ce qui l’a rendue complètement handicapée et aux prises avec d’énormes souffrances.

Depuis plus de cinq ans, elle a du mal à faire installer un ascenseur pour son fauteuil roulant. Dans l’un de ses multiples appels aux anciens combattants pour obtenir l’aide qu’elle espérait, elle a été bouleversée par la réponse qu’elle a reçue, on lui a plutôt offert l’aide médicale à mourir?

Remove Ads
Remove Ads

  • By Sheila Gunn Reid

PETITION: Help Christine

4,574 signatures
Goal: 10,000 Signatures

Add signature
  • By Sheila Gunn Reid

Contact Veterans Affairs Minister Lawrence MacAulay

Contact Veterans Affairs Minister Lawrence MacAulay so you can make your concerns known in writing.

Send an email

Don't Get Censored

Big Tech is censoring us. Sign up so we can always stay in touch.

Remove Ads