Les Canadiens ne pourront pas avoir un vrai débat

Le chef du Parti Populaire du Canada, Maxime Bernier, a tenu une conférence de presse ,à Montréal, pour présenter les candidats de son parti politique.

Remove Ads

Le chef du Parti Populaire du Canada, Maxime Bernier, a tenu une conférence de presse ,à Montréal, pour présenter les candidats de son parti politique.

Il a également fait des remarques sur la situation économique actuelle du Canada. Bernier a mentionné qu'il avait invité plusieurs médias « mainstream » à la conférence de presse, mais aucun d'entre eux n'a répondu à son invitation. Pourtant, deux heures plus tard, il pouvait voir plusieurs d'entre eux ,encercler le chef du Nouveau Parti Démocratique, Jagmeet Singh, pour une courte visite dans les rues de Montréal – restez à l'écoute pour mon rapport sur cette visite.

J'ai eu la chance d'interviewer David « Viva Frei » Freiheit, le candidat vedette du PPC dans la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce—Westmount, sur les enjeux de se voir refuser une invitation aux débats des chefs fédéraux et s’ils ont un plan B pour y accéder. Bernier prétend que le message populiste ,de son parti, dérange les autres partis.

Il a mentionné que ,malheureusement, le débat des chefs ne présentera pas un vrai débat car les partis qui y adhèrent ont presque tous la même vision de la situation actuelle. Il ne se laisse pas abattre et tentera d’adhérer aux débats, en se basant sur le nombre toujours en croissance des sondages en cours.

C'est une entrevue très intéressante qui mérite d'être écoutée. Il y a certains points fascinants et pertinents de Freiheit ,également, mettant l'accent sur la démocratie et le pro-choix avant tout.

Remove Ads
Remove Ads

  • By Ezra Levant

Real Reporters

1359 Donors
Goal: 2021 Donors

Donate

Don't Get Censored

Big Tech is censoring us. Sign up so we can always stay in touch.

Remove Ads